Arrêtons d’emmerder les français

Pour tous les habitants vivant en milieu rural, la mesure visant à limiter la vitesse à 80km est tout simplement incompréhensible. Non seulement incompréhensible, mais provocante, clivante, accentuant la fracture entre un exécutif qui semble très loin des réelles préoccupations du monde rural, et les habitants des campagnes qui se sentent de moins en moins écoutés. 

Mais bons sang, tout un chacun sait que non seulement sur certaines routes ce sera difficilement applicable, mais que ce ne sont pas ces 10 petits kilomètres qui freineront ces chauffards épris de vitesse et responsables des accidents dus à la vitesse. Et c’est méconnaitre totalement le réseaux routier départemental, sur lequel certaines petites routes accidentogènes et dangereuse devraient être limités à 70km/h, et les grands axes principaux laissés à 90.

Une fois de plus le monde rural est puni. Une fois de plus on ne nous écoute pas. Le plus rageant est d’entendre la « France d’en haut » déblatérer sur la fracture territoriale, la France périphérique, les territoires oubliés. Il suffit qu’elle utilise ces expressions pour se donner l’impression de régler nos problèmes. 

Mais occupez-vous donc de nos déserts médicaux, nos classe fermées, nos centre-villes abandonnés, nos finances locales sabrées, nos services publiques menacés !