Fermeture de classe à Margon : nous soutenons les parents d’élèves

fermeture_classe_margon_1

Les services de l’Éducation nationale envisagent de fermer une classe à l’école primaire de Margon à la rentrée 2017-2018. Nous soutenons les parents d’élèves dans leur engagement contre ce projet, et avons saisi par courrier l’Inspectrice de l’éducation nationale afin qu’elle y renonce dans l’intérêt de nos enfants et de la qualité de l’enseignement scolaire en milieu rural.

************************

Madame l’Inspectrice,

En tant que conseillers départementaux du canton de Nogent-le-Rotrou, nous prenons l’initiative de vous écrire concernant la situation de l’école Robert-Doisneau à Margon.

L’association des parents d’élèves nous informe que cette école primaire est menacée par la fermeture d’une classe à la rentrée scolaire 2017-2018.


fermeture_classe_margon_0Il apparait pourtant que le nombre d’élèves attendu ne sera inférieur que d’une unité à l’effectif actuel, ce qui ne saurait justifier un changement d’organisation de quatre à trois classes avec un effectif passant de 18,5 à 24 élèves par classe en triple niveaux.


Cette décision nuirait selon nous à la qualité et aux conditions d’enseignement dans cet établissement, constituant un handicap majeur pour l’évolution de ces enfants scolarisés à la campagne au moment même où le Ministère de l’Éducation nationale se propose à juste titre d’améliorer sensiblement la qualité de l’enseignement à l’école primaire.


Par ailleurs, le dynamisme démographique de la commune et les constructions de logements en cours vont générer des arrivées d’enfants qui justifient le maintien, y compris dès l’année prochaine, de cette quatrième classe.


Aussi nous vous demandons de bien vouloir renoncer à ce projet de suppression de classe. Nous souhaitons en cela que soient prises en compte les spécificités d’un territoire rural comme celui de la commune de Margon (fluctuations de population, éloignement des services, manque de solutions alternatives…) dans votre décision.


Espérant que ces arguments vous auront convaincue, nous vous prions de croire, Madame l’Inspectrice, en l’expression de nos plus respectueuses salutations.

Pascale de SOUANCÉ
Conseillère départementale de Nogent-le-Rotrou
Vice-Présidente du Parc Naturel Régional du Perche

Luc LAMIRAULT
Conseiller départemental de Nogent-le-Rotrou
Vice-Président du Conseil départemental

Laisser un commentaire