mobilisation autour des éleveurs percherons afin de classer le Perche en zone fragile

Depuis 1976, un nombre de territoires agricoles en France, dont le Perche dans sa partie ornaise, bénéficient d’un classement dit zone fragile, donnant droit à l’Indemnité Compensatoire de Handicap Naturel (ICHN). Cette aide a fortement soutenu les éleveurs dans leurs activités et a contribué ainsi au maintien de l’élevage, et de ce fait des haies et des surfaces enherbées.

ICHN

conférence de presse autour des éleveurs

Ce classement est en pleine révision depuis l’automne dernier, et nous demandons que la nouvelle classification en zone fragile se fasse sur l’ensemble du territoire du Perche, sa partie eurélienne en plus de sa partie ornaise, alors que l’administration se limite toujours aux frontières purement administratives, c’est à dire les limites départementales.

En effet, le Parc Naturel du Perche a été crée afin identifier un territoire pour la richesse, la fragilité et l’homogénéité de son patrimoine naturel, ayant les mêmes particularités biophysiques et écologiques. Le maintien de l’élevage est essentiel à la préservation de la biodiversité et à la richesse de notre patrimoine paysager, car il y a une grande tentation aujourd’hui d’abandonner l’élevage pour passer à la culture, menaçant ainsi la survivance des haies et des prairies.

Jusqu’à présent le Perche dans sa partie eurélienne, ne « rentre pas » dans les critères retenus de classification en zone fragile, alors qu’à l’échelle du Parc il répond à l’ensemble des critères. C’est pourquoi nous militons pour que l’ensemble du périmètre du Parc naturel du Perche soit retenu pour ce classement.

Des conférences de presse ont été organisées par le Parc et par nous-même, notre député Laure de la Raudière a fait une demande auprès du ministère de l’agriculture, et une motion vient d’être votée par le bureau syndical du Parc le 9 février dernier. A l’heure actuelle, nous attendons un rendez-vous avec les services du ministère qui instruisent ce dossier…..

Laisser un commentaire